The Restitution of the Classics

The Restitution of the Classics in Ancient Régime France

University of La Réunion, 28 May 2019

 

Organisers:

Tristan Alonge (Unité de Recherche Déplacements, Identités, Regards, Ecritures– Université de La Réunion)

Giuseppe Pezzini (University of St Andrews, Director of the Centre for the Public Understanding of Greek and Roman Drama– University of St Andrews)

 

Description:

Ancient Régime France is a period troubled by debates prompted by the confrontation with ancient models – from the Pléiade poets to Voltaire, to Boileau and Fontanelle. And yet the relationship of the savants with ancient literature and culture remains fluid, verging between the desire to discover the secret and that to overlook it, the attempt to restore lost literary genres and the ambition to overcome them, the aspiration to translate as faithfully as possible and the need to modernise.

The workshop aims to investigate, within a variety of different forms (epic, comedy, tragedy, etc.), the processes of ‘restitution’ of ancient texts in Ancient Régime France. The term is chosen because of its semantic ambivalence (‘restitution (of the Ancients) to their right place’ or ‘restitution (of the Ancients) to the moderns’?), in order to overcome a traditional dichotomy between ‘translation’ and ‘adaptation’. With papers focusing on different texts and genres, the workshop will aim to show how this distinction is inadequate and alien to the culture of the period, and to highlight the ‘porousness’ between the ancient and the modern, restoration and reinterpretation, imitation and innovation, within the superimposition of the literary worlds of Athens, Rome and Paris.

 

 

 

–––––––––––––––––––

 

Si la France d’Ancien Régime est traversée régulièrement – des poètes de la Pléiade à Voltaire en passant par Boileau et Fontenelle – par les querelles que suscite la confrontation avec les modèles de l’Antiquité, la nature de la relation des hommes de lettres à la littérature et culture antiques reste fluctuante, entre désir d’en retrouver le secret et volonté de les dépasser, tentative d’en reproduire les genres littéraires perdus et ambition de s’en distinguer par des formes plus abouties, aspiration à traduire le plus fidèlement possible et nécessité de moderniser.

La journée se propose de dépasser volontairement les distinctions de genre littéraire pour retrouver dans des formes distinctes (épopée, comédie, tragédie, etc.) les péculiarités de l’art d’adapter et appréhender les textes de la littérature antique du XVeau XVIIIesiècles, dans la conviction que la dualité trop souvent mise en avant entre “traduction” et “adaptation” se révèle inadéquate et peu conforme à l’esprit de l’époque. La vocation des différentes interventions est d’interroger et de tenter un dépassement des ces deux notions antithétiques à travers la mise en lumière d’une porosité permanente entre ancien et moderne, reprise et réinterprétation, imitation et renouveau. La réflexion s’axera donc autour de la notion plus large de “restitution”, avec toute l’ambiguïté intrinsèque qu’elle comporte en termes de destinataire, autorisant à la fois à “rendre aux propriétaires légitimes, les anciens” mais aussi à “rendre aux récepteurs contemporains, les modernes”, dans une superposition permanente entre Athènes, Rome et Paris.

 

Confirmed speakers:

Tristan Alonge (Réunion)

Guilhem Armand (Réunion)

Anne-Cécile Koenig-Le Ribeuz (Réunion)

Giuseppe Pezzini (St Andrews)

Julia Prest (St Andrews)